Je suis le chevalier sans tête. http://onlythisgame.journalintime.com/ Un jeu débile? Peut-être mais c'était notre jeu. fr 2018-04-04T20:22:00+02:00 http://onlythisgame.journalintime.com/Un-an-plus-tard Un an plus tard... Il m'arrivait de venir voir les écrits des diverses personnes, d'y rester quelques minutes, avec peut-être le courage d'écrire, mais de finalement fermer la fenêtre et me dire que ce journal, c'est le passé, que ce site, c'est la M. d'avant. Et me voilà de retour, pourquoi? Pour le libérer, comme à chaque fois que je viens ici. Après tant de temps, je ne sais pas qui est toujours ici, Aloha? Boulite? Malika? et les autres... Tout est tellement loin pour moi, tellement... Que s'est-il passé? Après le terrible accident de mon frère, ma famille s'est soudée, nous n'avions jamais Il m’arrivait de venir voir les écrits des diverses personnes, d’y rester quelques minutes, avec peut-être le courage d’écrire, mais de finalement fermer la fenêtre et me dire que ce journal, c’est le passé, que ce site, c’est la M. d’avant. Et me voilà de retour, pourquoi ? Pour le libérer, comme à chaque fois que je viens ici.

Après tant de temps, je ne sais pas qui est toujours ici, Aloha ? Boulite ? Malika ? et les autres… Tout est tellement loin pour moi, tellement…

Que s’est-il passé ? Après le terrible accident de mon frère, ma famille s’est soudée, nous n’avions jamais été aussi aussi proche que durant cette période, à se soutenir, à prier qu’il s’en sorte. Et il s’en est sortie, après une longue convalescence, il s’en est sortie. Quand on voit son visage, on comprends tout de suite qu’il est passé prêt de la mort, mais il est vivant, et c’est tout ce qui compte.
Il a est revenu à la maison, et la vie a repris son cours.
Maman et mon beau-père vont se marier, il y a 3 ans de ça, j’aurai refusé catégoriquement ce mariage, j’aurai tapé du point sur la table, et j’en passe. Mais c’est terminé ces réactions là, je suis une adulte maintenant, et je comprends totalement le choix de maman. Papa n’est toujours pas au courant, mais au fond de moi ça m’est égal, maman est heureuse. Quant à ma relation avec papa, elle se détériore, il nous oublie, il devient de plus en plus égoïste et ne prends presque plus de nouvelle. Alors on s’adapte, on s’y fait, c’est désormais comme ça, et on doit faire avec.
Il y a 3 ans tout était tellement triste dans notre vie, mais tout ça c’est du passé. Je vais être tata, deux fois, de mon frère, et ma soeur. C’est allé si vite, qu’on a à peine eu le temps de réaliser. Moi, tata… C’est dingue.

L’amour m’a souri aussi, pendant presque une année, après avoir débattu pour Lio, j’ai pris une décision radicale. Nous nous sommes définitivement séparé l’été 2017, et j’ai rencontré un garçon. Un garçon qui a su lire en moi, qui m’a fait me sentir belle. Un garçon presque parfait, avec qui j’ai connu des choses splendides, que je n’avais jamais connu avec aucun garçon. Des moments bouillants, torrides, heureux. Il a rencontré mes parents, j’ai rencontré les siens. Il a rencontré mes amis, j’ai rencontré les siens. Il me racontait son passé, et avec du temps, j’ai fini par raconté le mien, le divorce, la relation avec papa, et, essentiellement, le harcèlement. Nous étions très proche. Lio était toujours dans un coin de ma tête, pour mon anniversaire il voulait me prendre, et m’emmener pour fête ça, il voulait qu’on recommence, il se disait prêt pour vivre l’histoire que nous n’avons jamais eu tous les deux. Il voulait qu’on se voit, au restaurant, autour d’un verre, que je rencontre ses parents. Cette fameuse nuit, il m’avait dit toutes ces choses, toutes ces choses que j’avais toujours espérée qu’il me dise, mais c’était trop tard, ma vie était refaite.

8 mois plus tard, je me suis séparée de ce garçon qui me rendait heureuse, et Lio était toujours là. Nous nous sommes revus, de manière totalement innocente, et rien avait changé, tout était pareil, son sourire, son regard, son comportement avec moi.
Actuellement, je ne sais pas ou j’en suis avec lui, car je répare encore mon coeur et il le sait, mais 3 ans après… Est-ce que ça annonce enfin une histoire calme avec lui ? Esr-ce que un an plus tard je vais revenir pour annoncer que je suis définitivement avec lui et que tout se passe bien ?

A suivre…

]]>
2018-04-04T20:22:00+02:00
http://onlythisgame.journalintime.com/La-fin-du-livre La fin du livre. Je ne me souviens plus exactement de mon premier écrit sur lui, je ne me souviens pas ce que je pensais exactement, mais j'étais loin d'imaginer la place qu'il prendrait dans ma vie. Je pensais pas que ça prendrait un an et demi. Un an et demi à me demander quand est-ce qu'il pourrait prendre enfin du temps pour moi, quand est-ce qu'il pourrait enfin avoir du temps pour une vie de couple. Ces dernières semaines je n'avais plus de nouvelle, après une nuit à l'hôtel avec Keko, j'étais toujours à penser à Lio tous les jours, sans cesse, il ne se passait pas un jour sans que je me Je ne me souviens plus exactement de mon premier écrit sur lui, je ne me souviens pas ce que je pensais exactement, mais j’étais loin d’imaginer la place qu’il prendrait dans ma vie. Je pensais pas que ça prendrait un an et demi. Un an et demi à me demander quand est-ce qu’il pourrait prendre enfin du temps pour moi, quand est-ce qu’il pourrait enfin avoir du temps pour une vie de couple.

Ces dernières semaines je n’avais plus de nouvelle, après une nuit à l’hôtel avec Keko, j’étais toujours à penser à Lio tous les jours, sans cesse, il ne se passait pas un jour sans que je me demande s’il allait bien. Il m’avait fait un message, dans ce silence "J’ai des choses à régler".
De quoi m’inquiéter puissance 10 000.
Et puis j’ai commencé à accepter, après de nouveau un long silence, à accepter que notre adieu dans la voiture, s’avérer réel, à accepter que je ne le reverrai plus jamais, que je ne sentirai plus sa peau contre la mienne, que je ne verrai plus ses jolies yeux, ni son sourire communicatif.
Pour commencer j’envoyais un message par jour, un message de détresse, un message de "je t’en supplie réponds moi j’ai besoin de toi tu me manques". Puis mes messages ont été plus rare, moins long, moins mignons.
Le 9 février, date de son anniversaire, j’étais particulièrement triste. Et puis j’ai fini par lui souhaiter. Là il m’a répondu, s’en est commencé ce matin, une conversation qui a duré la journée entière.
Pour qu’il finisse par me dire, que ça y est, il ne travaille plus dans la cuisine, il a des horaires normaux, un appartement, une vie posée, et qu’il est prêt, prêt pour moi. Mais à ça, il a ajouté qu’il voulait que je sois plus ouverte, que j’accepte de faire des choses sexuellement parlant, bref, il ne me respectait plus.
Alors je me suis mise à réfléchir.
J’ai attendu ce moment 1 an et demi, mais maintenant, j’ai reçu un coup au coeur, ce n’est pas le Lio là que je veux.C’est celui des derniers mois. Celui qui venait me chercher en ville tard parce que j’étais raide bourrée, celui qui ne tentait rien,celui qui s’inquiétait, celui qui acceptait que je veuille passer des moments avec lui sans sexe. Celui qui m’avait fait la surprise d’aller boire un verre, une première pour nous deux, j’en sourie entre mes larmes en écrivant.

Alors je lui ai écrit, en lui disant que c’était terminé, que je l’aimais, mais que "tout ça pour ça", et que notre histoire, on l’avait déjà peut-être vécu.

Je suis libérée.

]]>
2017-02-12T21:20:07+01:00
http://onlythisgame.journalintime.com/M-sans-Lio-et-Lio-sans-M M sans Lio, et Lio sans M. Je ne saurai par ou commencer tellement ma vie a été misérable ces derniers mois,, enfin que dis-je, ces dernières années. Alors, c'est en profitant de cette envie soudaine d'écrire que je vais raconter tout ça. Après une année chaotique à la fac, je me suis décidée d'arrêter, et de m'offrir une année sabbatique où j'aurai travaillé pour payer -enfin- mon permis. Donc cet été, je me suis mise à chercher du travail, puis à abandonner parce que je ne trouvais pas. Et on va dire que ça m'est presque tombé dans les mains, ma tante, qui travaille dans un lycée professionnel Je ne saurai par ou commencer tellement ma vie a été misérable ces derniers mois,, enfin que dis-je, ces dernières années.
Alors, c’est en profitant de cette envie soudaine d’écrire que je vais raconter tout ça.

Après une année chaotique à la fac, je me suis décidée d’arrêter, et de m’offrir une année sabbatique où j’aurai travaillé pour payer -enfin- mon permis. Donc cet été, je me suis mise à chercher du travail, puis à abandonner parce que je ne trouvais pas. Et on va dire que ça m’est presque tombé dans les mains, ma tante, qui travaille dans un lycée professionnel de voiture, m’a parlé de service civique, et que son lieu de travail cherche des AED en service civique. Alors j’ai postulé, et j’ai été prise, j’ai donc commencé début novembre, en tant que surveillante, dans un lycée remplis d’adolescent en quête d’originalité, assoiffé de connerie et j’en passe, en plus ce lycée est bien entendu remplis de mecs, alors c’est vrai que c’est pas simple, mais je m’y fais, et je m’attache à eux.
Ils ont tous tellement de problèmes, ils sont tous tellement attachants. J’ai un contrat de 9 mois, le temps de l’année scolaire, et le temps de payer mon permis.


Ma vie sentimentale n’a, quand à elle, absolument pas changé. J’ai enchaîné les mecs, entre coups d’un soir, coups de plusieurs soirs, relation de 3 mois vouée à l’échec.
Mon seul amour est et restera Lio.
Lio que j’ai revu, que je revois. Lio qui me connait tellement, Lio qui m’aime, Lio que j’aime. C’est une relation purement impossible, avec mes horaires, ses horaires, il n’y a aucune compatibilité. Mais qu’est-ce que je l’aime… Qu’est-ce que je serai sans lui ? Sans son odeur, sans ses câlins?
On est tous les deux conscient que notre amour est impossible, que peut-être on se retrouverai dans 3-4 ans, quand on pourra enfin envisager un futur ensemble.Mais Lio c’est tellement.. J’ai même pas les mots.
On a essayé de ne plus se voir, parfois ça a duré, 3 mois, puis 4, puis rebelote l’un de nous a craqué, on se voit, on pleure, on s’aime, on se déchire, et rebelote on se quitte. Encore hier soir, il est venu, parce que j’avais besoin de lui.
Vous vous souvenez du fils à mon beau-père ? Celui qui vivait avec nous. Dimanche matin, il a eu un grave accident, il s’est fait renverser par une voiture, son pronostic vital était engagé, il était entre la vie et la mort, plongé dans un coma profond. On a passé la pire semaine avec Maman et beau papa. Une semaine de prière, de "Je vous en supplie Seigneur, faite qu’il s’en sorte". De joie parce que mardi, ils ont arrêté les sédatifs pour qu’il se réveille, de peur parce que peut-être il a perdu l’usage de son oeil droit, et de soulagement parce qu’il respire seul et reparle un peu, bien que ce soit archi incohérent. Avec tout ça j’étais au plus mal, j’arrivais pas à craquer et la seule personne que je voulais voir, c’était Lio. Et il est venu, hier soir, je l’ai vu, et je me suis sentie juste tellement bien, au début il me prenait dans ses bras, mais j’arrivais pas à me laisser aller. Puis on a finit par s’embrasser, par faire l’amour, notre habitude à nous, nos corps qui s’emmêlent, nos corps qui se retrouvent, rythme endiablé, feu d’artifice, Lui me donne des guillis dans le ventre même en me faisant l’amour comme il le fait. Et puis il a jouit, et là, là j’ai pleuré. Pleuré parce que tous les hommes avec qui je l’ai fait n’ont pas été comme Lio, parce que je l’aime, et parce qu’il est là, quoi qu’il arrive. Alors en pleurant, nu contre lui, je lui ai dit "Pourquoi je reviens toujours vers toi..?"
Et il ma juste dit "Parce que Moi sans toi et toi sans moi c’est pas pareil. Parce qu’on s’aime malgré tout. Parce que tu veux pas vivre cette épreuve seule."
Alors j’ai craqué, enfin pleuré comme un bébé, à gros sanglot, dans ses bras, pleuré, parce que j’avais mal de savoir qu’il a failli mourir, parce que j’étais contente de retrouver mon amour. Lio me serrait fort, tellement fort, et je sentais ses épaules trembler.
C’était un moment tellement fort, tellement éprouvant, que j’étais obligée de l’écrire.

]]>
2016-12-17T11:28:21+01:00
http://onlythisgame.journalintime.com/Les-choses-en-accelerees Les choses en accélérées Je fais de temps en temps des apparitions, de temps j'ai appuyé sur nouvel écrit, tapé quelques mots, et puis effacer. Par manque d'envie, d'inspiration. Il s'est passé tellement de choses en si peu de temps, enfin si peu, j'exagère, parce que ça fait un bail quand-même. J'ai arrêté la FAC, peut-être que c'était pas pour moi, peut-être, mais j'ai lâché rapidement l'affaire, après les premiers partiels de janvier, j'ai perdu le fil, j'ai arrêté de vouloir réussir, je suis devenu ce genre d'étudiant qui continuer d'aller en cours et aux exams pour la bourse, je passais mon Je fais de temps en temps des apparitions, de temps j’ai appuyé sur nouvel écrit, tapé quelques mots, et puis effacer. Par manque d’envie, d’inspiration.
Il s’est passé tellement de choses en si peu de temps, enfin si peu, j’exagère, parce que ça fait un bail quand-même.

J’ai arrêté la FAC, peut-être que c’était pas pour moi, peut-être, mais j’ai lâché rapidement l’affaire, après les premiers partiels de janvier, j’ai perdu le fil, j’ai arrêté de vouloir réussir, je suis devenu ce genre d’étudiant qui continuer d’aller en cours et aux exams pour la bourse, je passais mon temps à sortir (la plupart de mon temps), à m’envoyer en l’air (Avec Lio, avec des gars rencontré en soirée, et j’en passe).

Et puis il ya eu cette petite histoire avec Keko, d’une petite semaine, mais je crois, qu’elle m’a marqué plus que le nécessaire. Keko pendant longtemps on s’est cherchés, et puis il m’a dit de m’éloigner, d’arrêter de lui parler parce que je cite "Je ne suis pas quelqu’un pour toi, je suis nocif, je vais te faire souffrir, je suis bipolaire, je veux pas que tu en bave pour moi"
Sauf que les choses ont fait qu’on a craqué tout les deux. C’était le soir du premier match de la France, à la coupe de l’Europe. Je rentrais de chez Adelya, et je voulais aller voir le match en terrasse. Alors pour rire, j’ai envoyé à Keko "Viens on va voir le match ensemble"
20 minutes plus tard, il était sur la route, pour une heure, pour venir me chercher, pour qu’on passe la soirée ensemble, pour qu’on se découvre "plus que d’habitude". Et j’ai donc passé la moitié de la nuit avec lui, sur son lieu de travail. On a papoté, rigolé, et puis on a craqué et on a fini par s’embrasser. Il a été tellement respectueux, il n’a pas été plus loin (bien que j’ai fini sans soutien-gorge).
On s’est revu 2-3 jours après, dans un hôtel 4 étoiles qu’il avait réservé, là on a été plus loin, je crois d’ailleurs que ça a été la meilleure fois de ma vie.
Et l’histoire s’est terminée, parce qu’on était pas fait pour être ensemble, parce qu’il ne m’en donnait pas assez (l’histoire de ma vie), parce que c’était ainsi.
Mais il m’a marqué le petit Keko.

Maintenant ça fait 2 mois que je suis avec Le Blond.
Le Blond m’a couru après, tellement longtemps, il s’est acharné. Mais moi j’étais trop obnubilée par Keko, je faisais sans plus attention, je le trouvais "trop parfait" pour moi, grand blond, musclé, barbu, c’était pas possible qu’il s’intéresse à moi. Et puis début juillet je me suis laissée aller, après tout, peut-être que c’est avec lui que j’aurai une histoire à peu prêt normal.
Donc il a sauté sur l’occasion, on s’est vu, à plusieurs reprises, il m’a embrassé, et j’étais bien, mais je me sentais pas amoureuse. Les jours ont passé, on a été en soirée ensemble, il a rencontré mes amies, et c’était la première fois pour moi. Mais aussi la première fois qu’on m’ai dit les trois petits mots.
"Je t’aime"
Je l’entends encore, au début j’ai répondu "Ah", et puis je l’ai regardé, droit dans les yeux, et j’ai souri, j’ai senti les petits papillons, les guillis et tout et tout, du coup j’ai répondu "Je t’aime aussi".
Ça peut paraître anodin, mais pour moi c’est super important, ces trois petits mots, je ne les ai jamais dit à personne.
1 mois plus tard, on faisait l’amour. C’était timide, mais assez intense, on a eu du mal à se lâcher.
Le blond a rencontré ma maman, le Blond a rencontré mes sœurs.
C’est sérieux avec le Blond, alors, advienne que pourra.

Concernant mon avenir, c’est un peu le flou total, je sais pas ce que je vais faire de ma vie, pour l’instant je fais des ménages, pour deux semaines, je sais, pas très glorieux, en plus ça me tue. J’ai postulé un peu partout aussi, pour pouvoir me payer le permis.

Je n’ai plus jamais revu Blédi, Je n’ai plus aucune nouvelle de lui, parfois je donnerai n’importe quoi pour savoir comment il va, s’il s’est remit, s’il va bien, s’il a réussi son année, etc...
Blédi, ça restera toujours l’amour de ma vie de toute façon.

]]>
2016-09-07T22:24:51+02:00
http://onlythisgame.journalintime.com/Lettre-a-Adelya Lettre à Adelya. C'est sur cette page que tu m'as écris. Qu'est née une amitié comme je n'avais, encore, jamais connus. C'est sur cette page que tout a commencé, tu l'as écrit toi même. Ces échanges de messages via nos forums respectifs, puis les Mails, et ta demande sur Facebook. J'étais loin d'imaginer ce qu'on allait partager, loin d'imaginer c'est sur. Tu as été, durant 6ans, mon journal intime à moi, je pouvais tout te confier, je pouvais sans penser une seule seconde que je serai jugé. Le divorce de papa/maman, l'histoire de R, de BN, de Lio, et j'en passe. Tu connais ma vie de A à Z, je C’est sur cette page que tu m’as écris. Qu’est née une amitié comme je n’avais, encore, jamais connus. C’est sur cette page que tout a commencé, tu l’as écrit toi même.
Ces échanges de messages via nos forums respectifs, puis les Mails, et ta demande sur Facebook. J’étais loin d’imaginer ce qu’on allait partager, loin d’imaginer c’est sur.
Tu as été, durant 6ans, mon journal intime à moi, je pouvais tout te confier, je pouvais sans penser une seule seconde que je serai jugé. Le divorce de papa/maman, l’histoire de R, de BN, de Lio, et j’en passe. Tu connais ma vie de A à Z, je crois même que tu me connais par coeur.
Et moi aussi, je te connais, pendant 6 ans, j’ai tout suivis, je te lisais, tes histoire de Passé, de ton Lyonnais, de tatoué, je sais tout, je connais tout, je TE connais entièrement tout entièrement. Je ne t’ai jamais jugé, parce que je te côtoyais, je n’ai jamais rien pensé de mal, jamais je me suis dis que c’était mal tes façons de faire. J’étais ton amie, et tu était mon amie, ma meilleure amie je crois même.
Et il a suffit d’une chose, qui a engendré une autre, un mensonge, une promesse, et tout a basculé.
Jamais je n’aurai pensé que tu me ferai ça, jamais j’aurai pensé que tu me ferais autant de mal, jamais j’aurai pensé que tu aurais été un poison pour moi, un poison dans ma vie.
Le fait est, que, je pense, tu ne réalises pas, mais tu ne ressens rien, tu n’as aucun sentiment, c’est comme si tu n’avais pas de coeur au final.
Hier, quand je l’ai appris, j’en suis arrivée à me demander si j’avais réellement tenu pour toi à un moment. Si cette soirée là, quand tu l’as dragué comme une allumeuse j’ai compté, si quand tu l’as embrassé tu as pensé à moi, si quand tu as dormis avec tu as pensé à moi. Si 30 secondes tu as pensé à moi durant ces moments. Et particulièrement, si tu as pensé à moi quand tu m’as mentit droit dans les yeux, quand tu m’as juré "Apart des accolades il ne s’est rien passé M. je te le promets".
BOUM
Je crois que de toutes les personnes qui m’ont fait du mal, cet épisode est le pire. Parce que Oh grand jamais j’aurai pensé une seule seconde, quand je te parlais de lui, que tu me ferais ça. Oh grand jamais je me suis imaginée ce putain de couteau dans le dos, jamais.
Ces prochains jours vont être particulièrement difficiles, parce que mes rituels, rentrer, t’écrire, t’appeler, vont prendre fin. Parce que tu étais mon quotidien, tu étais tellement...
Hier soir je suis rentrée, après une crise de larmes en pleins milieu de cours quand je l’ai appris, et j’ai regardé les photos, une partie de moi a voulu, sur le coup d’une putain de colère, tout supprimer, et je me suis raisonnée, à ce moment là, tout allait bien, tout était bien, notre relation amicale était encore juste géniale, tu comptais pour moi, et je comptais pour toi, c’est pour ça que je ne supprimerai rien, parce que ça reste des souvenirs, qui peut-être qu’avec le temps me feront moins mal.
Quand je parlerai de toi à mes enfants, je dirai "Adelya, c’est une fille qui m’a fait me sentir vivante, l’espace d’une semaine quand je suis allée chez elle, et d’une semaine quand elle est venu. C’est une fille bien, malgré une erreur, une seul erreur, qui a tout gâché."
Je ne te salirai pas, parce que tu ne le mérites pas. Tu n’es pas quelqu’un de mauvais, tu agis par instinct, et ça te porte parfois préjudice.
Actuellement, je pleure, parce que je sais que c’est la fin, parce que je sais que ce n’est plus réparable, parce que je sais que c’est finit, ça me tue, ça me tue vraiment.
Et ta réponse, m’a presque anéanti "Bonne continuation".
Comme si ça t’étais égal, comme si tu ne ressentais rien, pas de remords, pas de regrets.
Je crois que cet écris devait avoir lieu, tout a commencé ici, alors tout doit se terminer ici aussi.

Je t’aime Adelya, mais je te déteste aussi.

]]>
2016-03-30T12:44:12+02:00
http://onlythisgame.journalintime.com/Ce-retour Ce retour J'ai toujours eu du mal à commencer mes écrits, je sais pas comment engager le truc, quel premier mot mettre. Je me disais "Vas-y un truc qui accroche, qui donne envie de continuer à lire" Mais au final, ça tournait toujours autour du même truc. Je me plaignais. Comme je vais recommencer à faire. Je sais pas vraiment pourquoi je suis retour, il s'est passé tellement de chose, depuis le temps. Tellement de choses, qui encore une fois, m'ont littéralement changé. Ce qui explique sans doute mon retour ici. Comme je le disais, il s'est passé tellement de chose, que je voulais poser J’ai toujours eu du mal à commencer mes écrits, je sais pas comment engager le truc, quel premier mot mettre. Je me disais "Vas-y un truc qui accroche, qui donne envie de continuer à lire"
Mais au final, ça tournait toujours autour du même truc.
Je me plaignais.
Comme je vais recommencer à faire.

Je sais pas vraiment pourquoi je suis retour, il s’est passé tellement de chose, depuis le temps. Tellement de choses, qui encore une fois, m’ont littéralement changé.
Ce qui explique sans doute mon retour ici.
Comme je le disais, il s’est passé tellement de chose, que je voulais poser sur papier, mais la flemme sans doute, du coup j’ai repensé à JI.
Je continue de venir lire, mes habituées, je lie aussi 2-3 écrits par ci par là.
Mais je n’interviens plus, ou alors très rarement.

DONC venons-en aux faits.
En l’espace de 4mois, j’ai couché avec 4 mecs différents.
Écrits comme ça c’est tout de suite plus réel. Ah ah ah
Donc quand Lio m’a quitté, j’ai rencontré quelqu’un d’autre, qu’encore une fois, je pensais sain d’esprit, gentil et j’en passe, mais j’ai tendance à oublier que non, ce n’est pas le monde des bisounours. Du coup, ce monsieur m’a largué quelques temps après une nuit torride -naturellement-.
Au passage ce n’était pas un bon coup, je ne me souviens pas avoir prit spécialement mon pied, oui parce que bon, il n’y a pas à dire, Lio restera le meilleur jusque maintenant.
Je devrai les noter d’ailleurs, ça pourrait être drôle.

Mais le plus intéressant. Ce qu’il faut absolument que je dise, c’est que j’ai couché avec Patou.
Oui oui Malika Aloha et tout, je suis sure que vous vous souvenez de lui aha, et bien on a couché ensemble; dans sa voiture qui plus est.
On a été au cinéma et au restaurant avant, ce qui était d’ailleurs super étrange quand on s’est retrouvé, parce que ça faisait plus de 2 ans qu’on ne s’était pas vu.
Donc on a couché ensemble, tels deux aimants, enfaite c’était assez comique, parce qu’après le cinéma, on a été se poser dans un endroit tranquille, pour "papoter" (même la voiture a rigolé)
Et en arrivant, on s’est littéralement sauté dessus. Enfin au final, j’étais totalement consentante, il n’y absolument aucun soucis la-dessus, c’est pas ça le problème, non le soucis c’est...qu’il était en couple, et le plus gros problème encore, c’est que j’en avais rien à foutre.
Donc après cet épisode, j’ai eu absolument aucun remord, genre je me disais que de toute façon, ça devait arriver, et lui m’avait dit la même chose.
Après Patou, j’ai revu Lio, pour au final recoucher ensemble, chose qu’on a remit ça plusieurs fois d’ailleurs, et bizarrement, ça me convient, pas d’attachement, plus de problème, en plus je prends mon pied.

Il y en a eu un autre aussi, à Nouvel an, sauf que lui, moi je voulais plus, je voulais quelque chose de sérieux, je voulais envisager ça, mais finalement, il a vidé ses couilles, et s’est mit avec quelqu’un d’autre, en me proposant d’envisager tout de même une relation "sexfriend"
Bon bien sur j’ai refusé, la seule personne avec qui je peux avoir ça sans me prendre trop trop la tête c’est Lio.

Avec Lio c’est tellement.. Je sais pas, il arrive à me mettre en confiance, il me cerne, il me trouve attirante, même si je sais pertinemment que ça n’ira jamais plus loin, que je n’irai jamais au cinéma avec lui, ni même au restaurant, que je ne le présenterai jamais à mes parents, tout ça je le sais, bah je suis quand-même bien avec lui.
Je sais, que je me tourne sans cesse vers le passé, parce que mon futur m’importe plus, parce que je ne le sens plus, parce que finalement il est bien trop incertain pour moi.
Même mes études, je suis larguée, je sais plus si c’est ce dont j’ai réellement envie, les langues ? Oui j’adore ça, mais est-ce que ça me convient totalement ? Est-ce que j’ai le mental pour refaire une année ? Est-ce que j’ai VRAIMENT l’envie d’étudier.
Toutes ces questions qui perdurent, et qui demeurent encore et toujours sans réponse.

Concernant mes parents, la maison est vendue, maman a quitté le connard, faisant espérer à papa qu’elle reviendrait vers lui, et finalement elle s’est remise avec connard. C’est une véritable enfant, prise de tête sur prise de tête, j’attends de pouvoir me gérer seule et je compte partir, je ne supporte plus la vie avec eux, je ne supporte plus de la voir se bouffer dans une vie qui ne la correspond pas, qui ne la rend pas heureuse, elle se consume, petit à petit, son boulot la tue, le connard profite d’elle et j’en passe. Pourquoi tout simplement ne pas avoir fait le choix il y a deux ans de mettre fin à sa relation extra conjugal et de se remettre avec papa…

Cette histoire m’a touché plus qu’elle n’y parait.

Ah et aussi, je croise Blédi de temps en temps, il va bien, et au final, c’est tout ce qui m’importe dans ma vie.

]]>
2016-01-31T21:28:05+01:00
http://onlythisgame.journalintime.com/Destinee-a-ne-pas-etre-heureuse Destinée à (ne pas) être heureuse Je sais pas trop pourquoi j'écris J'ai plus été sur JI depuis pas mal de temps Trop occupée, trop perturbée, trop de trop finalement J'avais réussis à me reconstruire depuis Lio, j'avais rencontré quelqu'un d'autre, je m'étais laissée charmé, j'ai refais confiance, et BOUM, encore une fois, je me suis reprise une claque Ça se passe toujours comme ça, je fais pas confiance, je me laisse embobiner, je me laisser aller, je fais confiance, je m'attache, et j'm'en prends une. Comme d'hab Et lui aura été un expert en la matière. J'ai rien à ajouter Je crois que je suis pas faite Je sais pas trop pourquoi j’écris
J’ai plus été sur JI depuis pas mal de temps
Trop occupée, trop perturbée, trop de trop finalement

J’avais réussis à me reconstruire depuis Lio, j’avais rencontré quelqu’un d’autre, je m’étais laissée charmé, j’ai refais confiance, et BOUM, encore une fois, je me suis reprise une claque

Ça se passe toujours comme ça, je fais pas confiance, je me laisse embobiner, je me laisser aller, je fais confiance, je m’attache, et j’m’en prends une.
Comme d’hab
Et lui aura été un expert en la matière.
J’ai rien à ajouter
Je crois que je suis pas faite pour vivre une belle et longue relation
1mois et demi, ça aura été mon record

BRAVO M.

]]>
2015-12-08T12:27:08+01:00
http://onlythisgame.journalintime.com/M-et-ses-pretendents M. et ses prétendants Je crois que c'est ainsi que je devrai renommer mon journal, ainsi qu'est voué ma vie. Encore un, parmi d'autre. Est-ce que cette fois c'est le bon? Je sais pas, enfaite, j'ai surtout l'impression que je mords à tous les gateaux avant d'être sur. C'est clairement dégueulasse écrit comme ça, je crois même que je vais finir par effacer. Mais avant tout, j'ai envie d'écrire, d'écrire tout ce qui s'est passé jusqu'ici, vu le temps que je prends avant d'avoir le courage d'appuyer à nouveau sur nouvel écrit. J'ai recouché avec Lio, la semaine dernière, il est venu me chercher, pour Je crois que c’est ainsi que je devrai renommer mon journal, ainsi qu’est voué ma vie.
Encore un, parmi d’autre.
Est-ce que cette fois c’est le bon ? Je sais pas, enfaite, j’ai surtout l’impression que je mords à tous les gateaux avant d’être sur. C’est clairement dégueulasse écrit comme ça, je crois même que je vais finir par effacer.
Mais avant tout, j’ai envie d’écrire, d’écrire tout ce qui s’est passé jusqu’ici, vu le temps que je prends avant d’avoir le courage d’appuyer à nouveau sur nouvel écrit.

J’ai recouché avec Lio, la semaine dernière, il est venu me chercher, pour qu’on parle, on a été chez sa cousine, parce que chez lui il y avait son frère, dans ma tête, je savais très bien comme ça allait finir, mais je crois qu’au fond, j’avais besoin de cette dernière rencontre, de ce dernier moment à nous deux, j’avais besoin de faire ma seconde fois avec lui.
On a parlé, il m’a dit qu’il n’avait eu personne depuis moi, mais qu’il ne veut pas que je passe à côté de ma jeunesse, qu’il veut que je sois heureuse etc
Puis naturellement ça a dérapé, mais franchement c’était bien, enfin, j’ai encore eu super mal, il était trop mignon d’ailleurs. Puis après, c’était encore super chou, des papouilles, on a finit par se disputer, je sais même plus pourquoi, puis on s’est retrouvé debout face à face, et il m’a prit dans ses bras, un câlin comme jamais il ne m’en avait fait, il m’a fait un peu danser à ce moment là. J’ai pleuré, parce que je savais que c’était la fin de nous deux, il reste mon premier copain, même si ça n’a jamais vraiment été sérieux avec lui, je ne regrette rien.
Avant que je sorte de la voiture, il m’a dit "Promets moi d’être heureuse" "Oui" que j’ai répondu, il m’a dit "Non, promets moi". Et je lui ai répondu "Je te le promets"

Et on est là, une semaine plus tard, et je suis de nouveau en couple.
Le truc, c’est qu’avec lui, je sais pas encore comment je vais l’appeler, on se parlait depuis bien longtemps, mais il y avait Lio, du coup, ben, y’avait rien. Je l’ai vu mercredi, il m’a embrassé, sans vouloir aller plus loin, et ça m’a fait du bien, de voir que je ne compte pas que pour ça. Donc, je crois qu’on est ensemble, mais le problème, c’est qu’il y a un mec de ma promo qui me plait aussi.

Bon sang, je me sens super ridicule de parler autant de mecs, c’est pas du tout mon genre, enfin, pas du tout mon habitude de parler de plusieurs en même temps, parce que là clairement c’est ce que je fais. Je m’auto fais rire là, j’suis genre morte de rire devant mon PC.

Ces derniers temps, j’ai plus trop de vie, l’univ me prends considérablement de temps, j’ai eu mes premiers partiels vendredi, qu’au passage je n’ai pas réussis, mais je travailler dur, et je m’accroche.

]]>
2015-11-07T17:33:00+01:00
http://onlythisgame.journalintime.com/P P*** Je m'apprête à voir Lio Il va pas tarder à arriver Je sais pas à quoi je joue Au fond je m'en fou pas, je veux quand-même faire attention à mon image Au fond... Il arrive... Je m’apprête à voir Lio
Il va pas tarder à arriver
Je sais pas à quoi je joue
Au fond je m’en fou pas, je veux quand-même faire attention à mon image
Au fond...
Il arrive…

]]>
2015-10-31T15:42:23+01:00
http://onlythisgame.journalintime.com/2013 2013 Je suis retournée sur mon ancien journal, et j'ai lu. Tous mes écrits, j'ai lu mes rires, mes pleures, mes crises de nerfs, et j'ai lu le harcèlement... Je me suis lu comme jamais je me suis lu.Je me rendais pas compte, je ne m'imaginais pas que j'étais comme ça, que c'était aussi...dur. La période de septembre 2013, je pense que je me souviendrai toute ma vie, je me souviendrai de mes mensonges à maman, à dire que tout va bien, que je me fais des ami(e)s et j'en passe. Je pense que je me souviendrai toute ma vie de mes pauses enfermé dans les toilettes à pleurer les insultes et Je suis retournée sur mon ancien journal, et j’ai lu. Tous mes écrits, j’ai lu mes rires, mes pleures, mes crises de nerfs, et j’ai lu le harcèlement…

Je me suis lu comme jamais je me suis lu.Je me rendais pas compte, je ne m’imaginais pas que j’étais comme ça, que c’était aussi...dur.
La période de septembre 2013, je pense que je me souviendrai toute ma vie, je me souviendrai de mes mensonges à maman, à dire que tout va bien, que je me fais des ami(e)s et j’en passe. Je pense que je me souviendrai toute ma vie de mes pauses enfermé dans les toilettes à pleurer les insultes et la solitude, je pense que je me souviendrai aussi le regard remplis de pitié des autres qui n’ouvrait pas leurs bouches.

Je crois que si un jour je devais écrire mon histoire, je dirais que le harcèlement, c’est quelque chose qui m’a brisé, quelque chose qui m’a aussi beaucoup changé.
Pour moi, c’est quelque chose qu’on évoque pas suffisamment, et qui n’est pas assez punis -Le groupe en question n’a rien eu faute de preuve-, c’est quelque chose de beaucoup trop tabou.
On a tendance à oublier que plus d’un enfant sur deux subit du harcèlement à l’école, parce qu’il n’est pas au gout des autres.
Je l’ai subit parce que j’étais différente, parce que je n’étais pas comme les autres, et parce qu’au début, j’ai fait l’erreur de pas me laisser faire. Mais certains ne se rendent pas compte des dégâts que ça fait.

Pour ma part, j’aimerai seulement effacer les mois de septembre octobre 2013 de ma mémoire, effacer la douleur, les mensonges, et maman et papa complètement perdus. J’aimerai effacer tout ça, parce qu’à partir de ce moment là, j’ai perdus toute crédibilité. J’ai perdu ma force en quelques semaines.
Ca a été le plus dur moment de toute ma vie, je dirai même que j’en parlerai à mes enfants plus tard, pour leur dire de ne pas faire la même erreur que j’ai faite.
Il faut parler, et ne pas laisser faire, parce qu’avec le temps, ça prends une ampleur considérable, et on se retrouve noyé jusqu’au cou.
JI m’a aussi beaucoup aidé durant cette période, je me souviens du soutient de Adelya, Aloha et des autres. Et je tenais à vous remercier pour ça.

Maintenant, cette étape m’a aussi beaucoup aidé, j’ai gagné en assurance, mais aussi en confiance, bien qu’on puisse penser le contraire, après cette épreuve, j’ai perdus 15kg, et je me suis sentis beaucoup plus à l’aise dans ma peau.

Je ne sais pas pourquoi je me suis mise à écrire ça, mais je tenais à en parler, parce qu’en ayant changé de journal, je voulais une marque de cette épreuve ici aussi. Pour me dire qu’en 2ans, j’ai fait énormément de chemin, et qu’en voyant ce qu’est devenu Noyau et ses brebis, et bien la roue a tourné, et je pense qu’elle n’a pas finit de tourner.

]]>
2015-10-04T22:25:00+02:00
http://onlythisgame.journalintime.com/Tant-qu-on-reve-encore Tant qu'on rêve encore... Je pensais que ça allait être le début d'une jolie petite histoire, je pensais qu'enfin j'allais être heureuse, moi aussi, qu'enfin j'allais pouvoir partager ma vie avec quelqu'un, que j'allais moi aussi devoir refuser des sorties entre copines, parce que je sors déjà avec mon amoureux, je pensais devoir réfléchir à un cadeau de Noël, à un cadeau d'anniversaire, et à un cadeau de saint-Valentin -Bien que je sois contre cette fête- Je pensais que ça allait continuer, que ce bonheur augmenterai encore plus, que j'allais devoir reprendre la pilule, que j'allais avoir une vie Je pensais que ça allait être le début d’une jolie petite histoire, je pensais qu’enfin j’allais être heureuse, moi aussi, qu’enfin j’allais pouvoir partager ma vie avec quelqu’un, que j’allais moi aussi devoir refuser des sorties entre copines, parce que je sors déjà avec mon amoureux, je pensais devoir réfléchir à un cadeau de Noël, à un cadeau d’anniversaire, et à un cadeau de saint-Valentin -Bien que je sois contre cette fête-

Je pensais que ça allait continuer, que ce bonheur augmenterai encore plus, que j’allais devoir reprendre la pilule, que j’allais avoir une vie sexuelle.

Je pensais que j’irai passer des week-end chez lui, qu’il me ferai des jolies repas, qu’on dînerai en amoureux, qu’on se chamaillerai, qu’on regarderai des films à l’eau de rose.

J’y croyais, à cette putain de belle histoire.
J’y croyais comme une grosse merde. J’y croyais parce qu’il me faisait tout un tas de promesse, j’y croyais parce qu’il était tout simplement incroyable, parce qu’avec lui, j’étais belle, avec lui, je n’avais pas honte d’être nu. Je repense à son regard, à son sourire, à ses "T’es belle". J’y croyais comme une grosse merde…

Il aurait pu être celui qui me redonné confiance aux hommes, il aurait pu être celui qui me faisait oublier Blédi. Il aurait pu.
Mais il a décidé de se jouer de moi, de "tirer son coup" et de se barrer comme il est arrivé.
Il a décidé de plus jamais répondre à mes sms, de me sortir des excuses minables, et de me laisser comme ça, en plan, sans rien en échange.

Je me sens honteuse, honteuse d’y avoir crus, honteuse d’avoir couchée avec lui.
J’regrette pas ma première fois, je savais que j’étais prête et que ça devait être avec lui, mais il a juste gâché ce qui aurait put être de plus beau pour moi depuis ces deux dernières années.

Je te déteste Lio, tu as tout gâché.

]]>
2015-10-01T20:48:02+02:00
http://onlythisgame.journalintime.com/J-ai-perdu-mon-peu-d-innocence J'ai perdu mon peu d'innocence... Bon, voilà Longtemps je me suis demandé comment je tournerai l'écrit qui va suivre. Longtemps je me suis dit "Mais M, ça va être un jour que tu vas te souvenir toute ta vie, fais les choses bien, ÉCRIS les choses bien." J'ai fait l'amour avec Lio Lio m'a fait l'amour Lio m'a fait l'amour Je ne suis plus vierge C'est arrivé beaucoup plus vite que je le pensais. Et sincèrement, je regrette pas de ne pas avoir été au bout avec Patou, parce que, sans déconner, j'aurai regretté. Lio il a été parfait... Malgré que je suis complètement perdu avec lui, il a fait les choses bien. Bref Bon, voilà
Longtemps je me suis demandé comment je tournerai l’écrit qui va suivre.
Longtemps je me suis dit "Mais M, ça va être un jour que tu vas te souvenir toute ta vie, fais les choses bien, ÉCRIS les choses bien."

J’ai fait l’amour avec Lio
Lio m’a fait l’amour
Lio m’a fait l’amour
Je ne suis plus vierge
C’est arrivé beaucoup plus vite que je le pensais. Et sincèrement, je regrette pas de ne pas avoir été au bout avec Patou, parce que, sans déconner, j’aurai regretté.
Lio il a été parfait… Malgré que je suis complètement perdu avec lui, il a fait les choses bien.
Bref j’peux pas rester comme ça, je dois raconter TOUT.

Je l’avais vu jeudi soir déjà, on avait été marché, et on a faillit le faire, sauf que monsieur n’avait pas de préservatif, et je trouve vachement respectueux de ne pas m’avoir forcé à faire quoi que ce soit -Bien que j’en avais très envie-

Donc samedi, j’avais pas de nouvelle, ça d’ailleurs, ça m’embête légèrement, son boulot, ses horaires, on a pas la vie d’un couple normal en faite… Alors je me suis faite à l’idée que je ne le verrai pas, que je ne passerai pas la soirée avec lui quoi. Et puis vers 21h, j’entends mon portable qui vibre, j’étais à table, et j’ai vu en scred que c’était lui, qui me proposait qu’on se voit, un peu, malgré un repas de famille de prévu pour lui, il me disait qu’il avait vraiment besoin de me voir. Du coup, là, je me suis clairement dit "Ouai ben, je crois que cette fois, je vais y passer, vu comme c’était jeudi..."
Du coup, j’ai prit une couverture, et je l’ai attendu dehors. Il a tendance à me prendre un peu plus loin de ma maison, on a prit cette habitude pour pas que ma famille nous caille hein...Ce qui serait assez gênant d’ailleurs
Donc je monte dans sa voiture, et je sentais mon coeur qui battais super fort. Avec lui c’est toujours ça, rien qu’a effleurer ses lèvres j’ai mon coeur qui s’emballe, et je frissonne.
Il me parlait, me demandait comme je trouve la fac et j’en passe. C’est ça que j’aime aussi avec lui, c’est qu’il a vraiment beaucoup de conversation, parfois il va me parler de ses souvenirs d’enfance, des étoiles pleins les yeux, parfois de son boulot, ou encore de voiture -il adooore les voitures-.
Bref donc il se gare à l’endroit habituel, et on a commencé à marcher, main dans la main
On parlait de tout et de rien, et on a commencé à fixer la lune, se demandant bêtement si on était un soir de pleine Lune. Par là il a proposé qu’on aille se poser dans un endroit tranquille, ce que j’ai accepté. On a donc été sur un champ, caché, tranquille, à la belle étoile.
J’ai trouvé l’endroit vachement romantique, et il était tellement...adorable

On a commencé à s’embrasser, au début, c’était banal, enfin banal, je dirai plutôt, gentil. Puis c’est devenu de plus en plus chaud, mais sur le coup, j’étais trop bien pour faire marche arrière. Il m’a allongé sur la couverture en me déshabillant et en m’embrassant, avec ses mains expertes. J’étais un peu maladroite moi d’ailleurs.
Il m’a demandé plusieurs fois si j’étais sûre
Et puis je l’entends encore, le bruit du sachet de préservatif
J’avais même pas peur, parce que son regard me mettait vraiment à l’aise...
Il s’est positionné et là...J’ai crié
Catégoriquement
Mais cette douleur quoi, on me l’avait bien caché hein "T’inquiète pas M, ça fait pas si mal que ça"
OH BAH SI HEIN
Enfin après, je sais que ça dépend des personnes tralala, mais personnellement, je me rappellerai de ma première fois en partie parce que j’ai souffert
Et puis pauvre Lio, il s’est sentit tout mal, il n’arrêtait pas de s’excuser, en me disant qu’il voulait pas me voir souffrir etc
Mais il a tellement bien agit, la douleur s’est estompée avec le temps, et après quelques va et vient, il a jouit. Il s’est allongé sur moi, et on est resté comme ça pendant bien 2-3 minutes à parler, je lui disais que ce n’était pas grave, qu’il fallait bien passer par là, que je ne lui en voulais pas, que j’étais contente d’avoir fait ça avec lui, tout en lui faisant des guillis dans le dos. Par la suite, il m’a conseillé de me rhabiller parce qu’il voulait vraiment pas que je tombe malade, on est tout de même resté dans les bras l’un de l’autre, à ce moment là, j’étais tellement bien, j’ai même pas les mots...
Je me sentis encore un peu endolorie mais ça allait encore.

Quand je me suis rhabillée, on a entendu sur l’autoroute plus loin, le bruit d’une voiture qui allait surement vachement vite, et là j’ai vu un Lio totalement différent
Il kiffait clairement le bruit, il m’a dit que la sensation que tu as, quand tu appuies sur le champignon, c’est indescriptible, et qu’il adore ça, l’adrénaline. J’ai trop aimé son petit sourire.
De ce côté là, je lui ai dit que moi j’avais peur en voiture et qu’on s’entendrait pas sur ce point

Quand je me suis relevée, j’ai sentit encore la douleur, elle était toujours là, comme pour me dire, "Lio est passé par là"
D’ailleurs il m’a dit qu’il avait horreur des préservatifs, parce qu’ils étaient la plupart du temps trop petit pour lui, et que c’est surtout pour ça que j’ai eu autant mal… ahaha je rigole en écrivant ça

En rentrant à la maison, j’ai essayé de rien montrer, mais bon, ma coiffure en panneau de circulation, mes lèvres gercées et mes joues rouges m’ont trahit...
Et en montant dans la salle de bain, j’ai eu la petite surprise d’une tache de sang dans ma culotte. Autant dire que j’ai flippé de la réaction de ma mère…

Aujourd’hui je ressens encore la douleur, du style,encore une fois "Coucou, je suis passé par là"
C’est pas forcément désagréable, mais ce qui l’est c’est de savoir que ma mère sait.

]]>
2015-09-27T21:18:00+02:00
http://onlythisgame.journalintime.com/Ce-qui-devait-arriver-arriva Ce qui devait arriver, arriva. Je sortais tranquillement de la bibliothèque universitaire, fallait que je rattrape mon retard d'anglais, chose que j'ai pas vraiment réussis à faire, bref j'étais avec une amie de mon lycée, le genre dictionnaire franco-anglais, elle m'aidait à finir un exo. Et là mon radar a fait bip bip, je l'ai aperçu, au loin, enfin, après 3 mois placés sous silence, 3 mois à me demander comment il allait, 3 mois dans l'ignorance, Bledi, il était là, il allait vers l'arrêt du tram, alors je l'ai appelé, d'abord doucement, puis plus, fort, il a relevé la tête, et il a sourit en me voyant. Je sortais tranquillement de la bibliothèque universitaire, fallait que je rattrape mon retard d’anglais, chose que j’ai pas vraiment réussis à faire, bref j’étais avec une amie de mon lycée, le genre dictionnaire franco-anglais, elle m’aidait à finir un exo. Et là mon radar a fait bip bip, je l’ai aperçu, au loin, enfin, après 3 mois placés sous silence, 3 mois à me demander comment il allait, 3 mois dans l’ignorance, Bledi, il était là, il allait vers l’arrêt du tram, alors je l’ai appelé, d’abord doucement, puis plus, fort, il a relevé la tête, et il a sourit en me voyant.
Ce sourire qui m’avait tellement manqué, ce sourire m’a fait tant de fois fait frissonner. On s’est fait la bise, et on a rattrapé le temps perdu. On a bien passé 30 minutes à se parler, de chose et d’autre, et sa phrase "J’ai la voiture"
Il reconduit. Je crois que je n’ai jamais autant sauté de joie intérieurement. Il y a de nouveau eu un peu de taquinerie. Comme il en a toujours eu entre nous deux. Il va faire une colocation avec une fille.
Déjà là j’ai ressentis un peu d’amertume.
Mais le pire reste à venir.

On a finit par monter dans le tram, après 2 qu’on a laissé partir sans y monter. Il m’a parlé qu’il devait aller à tel endroit pour une raison, je lui ai demandé laquelle. "J’ai une copine, elle y habite,ça va faire un mois"
BIM
Genre comme ça, aller dans ta face M. Comme si t’en avais pas assez bavé.
Je suis contente pour lui, là n’est pas la question, il a réussit à surmonter tout ce qui lui ait arrivé, il mérite d’aller mieux.
Mais nous deux, je veux dire, on a tellement partagé
Enfaite les mots me manquent

J’en ai marre de mon humeur montagne russe.
J’me suis remise avec Lio, et enfaite, je m’en fou. Je le voie toujours pas beaucoup, et il me manque pas. Juste ses doigts me manquent, moment charmant, mais je vais pas me le cacher, lui et moi, c’est et ça restera sexuel.

]]>
2015-09-21T21:23:06+02:00
http://onlythisgame.journalintime.com/Et-moi Et moi? C'est finit avec Lio J'ai l'impression que ma vie est vouée à avoir des pics de bonheurs, et des pics de malheurs. Je ne serai dont jamais heureuse? Je ne mérite pas tout ça? Merde merde merde C’est finit avec Lio
J’ai l’impression que ma vie est vouée à avoir des pics de bonheurs, et des pics de malheurs.
Je ne serai dont jamais heureuse ?
Je ne mérite pas tout ça?
Merde merde merde

]]>
2015-09-17T18:04:55+02:00
http://onlythisgame.journalintime.com/Glam-jalousie-et-autres-cachotteries "Glam, jalousie, et autres cachotteries" Pourquoi ce titre? Pour rien enfaite, juste parce que c'est le titre d'un livre que j'ai lu par le passé, et qui m'a vraiment plu. Je suis officiellement étudiante, en langues étrangères appliquées. Et ma première réaction est : Pourquoi je me suis dirigée vers ce département? Non pas que je regrette, mais j'ai toujours était nul en anglais, c'est juste en allemand que je déchire tout, et puis j'ai prit Italien en troisième langue, en hommage à Mamoushka Mais soite, je n'ai rien dit, à personne, ni même à Lio, mais je regrette mon choix, je regrette vraiment. Je trouve la Pourquoi ce titre?
Pour rien enfaite, juste parce que c’est le titre d’un livre que j’ai lu par le passé, et qui m’a vraiment plu.
Je suis officiellement étudiante, en langues étrangères appliquées. Et ma première réaction est : Pourquoi je me suis dirigée vers ce département?
Non pas que je regrette, mais j’ai toujours était nul en anglais, c’est juste en allemand que je déchire tout, et puis j’ai prit Italien en troisième langue, en hommage à Mamoushka
Mais soite, je n’ai rien dit, à personne, ni même à Lio, mais je regrette mon choix, je regrette vraiment. Je trouve la promo antipathique, je connais des personnes par ci par là, mais c’est, surtout, des petites pimbêches, qui se prennent pour des petites déesses sans cervelle, et je supporte pas ça.
Je me suis dis avant d’arriver à l’univ "Aujourd’hui M, tu ne seras pas la victime, aujourd’hui tu te feras des amis, et tu te feras respecter"
Mais MON CUL ouai
L’identité, ça reste collée à la peau
Un looser reste un looser
Un con reste un con
Et moi, bah je reste moi.
Je marchais, et dans ma tête c’était "Epaules en arrières, seins en avant"
Encore une fois, MON CUL ouai
C’était tête baissée histoire que personne ne me remarque.
Ouai bah ça c’était raté, il a fallut que le premier jour, j’arrive en retard en Italien, j’me suis sentis fixée à mort, j’étais rouge pivoine, aussi rouge qu’une tomate de fin de saison, qu’un poivron dans une ratatouille

Avec Lio ça suit son cours, ou pas
Son job l’empêche de me parler, on se voit à peine, et quand on se voit, on couche presque, j’ai plus l’impression d’être sa sexfriend qu’autre chose, avec les compliments en plus, mais en aucun cas je me sens en couple. Je lui en parle pas parce qu’enfaite, je m’en fou, je sais que ça je l’écris sur le coup de la fatigue, parce que je suis exténuée et que mes yeux se ferment quasiment, mais bon.
C’est vrai que quand je suis dans ses bras, je suis bien, mais à force de pas avoir de nouvelle, je m’éloigne, au début, je m’attachais, parce qu’on dit souvent "l’inaccessible attire"
Mais trop inaccessible, je pense que ça fait peur

J’ai passé la journée de samedi avec papa, on a fait un dernier tour à la maison pour faire le ménage. Quand on y était, je pensais à rien, je m’étais vidée la tête, parce que sinon je crois que j’aurai craquée. C’est pas facile, de dire que 4ans de sa vie s’effacent comme ça, comme un petit tour de magie. Et Pouf, plus de vie de famille.

Tout à l’heure, en allant au restaurant universitaire, je cherchais Blédi des yeux à l’IUT
Un petit reflex je pense, je ne l’ai pas croisé.
J’ai réfléchis, j’avais pensé à mettre en brouillon tous mes écrits le concernant, Blédi, c’est une parenthèse de ma vie que je dois garder pour moi, la meilleure parenthèse de toute ma vie. Je crois même que Blédi, il restera le seul garçon que je n’aurai jamais autant idéalisé, c’est dingue. Pendant une année, il a été le centre de tout, je ramenais tout à lui, mon petit Blédi d’amour
Si un jour tu lis ces mots, sache que je t’ai aimé, d’un amour sincère, mais la vie a fait que jamais je n’ai pu t’avouer tout ça, que jamais on a pu se retrouver, la vie a fait que notre histoire n’a été qu’imagination, avec en prime tes regards et tes sourires irremplaçables
Mon petit Blédi, j’espère que la vie te sourira enfin, malgré tout ce que tu as pu traverser, j’espère que tu rendras ta petite soeur fière de toi, même si je sais qu’elle l’est déjà.

]]>
2015-09-14T21:59:00+02:00
http://onlythisgame.journalintime.com/Pourquoi-pourquoi Pourquoi pourquoi?! Il va falloir m'expliquer Pourquoi je ne mérite pas une relation sans question, sans prise de tête, sans mauvais et bons choix, sans tout ça. Pourquoi SANS CESSE il y a prise de tête, pourquoi SANS CESSE ça ne se passe pas forcément comme moi je le voudrai. Le truc c'est que je suis une fille, voilà, il est là le problème, je suis une fille ET JE ME POSE BEAUCOUP TROP DE QUESTION Lio, franchement, OUAI ça colle bien. OUAI c'est intense, OUAI j'ai envie de lui, maintenant tout de suite. J'ai envie de coucher avec lui. Et ça me fait chier AUTANT que ça me fait sourire. Je sais pas Il va falloir m’expliquer
Pourquoi je ne mérite pas une relation sans question, sans prise de tête, sans mauvais et bons choix, sans tout ça.
Pourquoi SANS CESSE il y a prise de tête, pourquoi SANS CESSE ça ne se passe pas forcément comme moi je le voudrai.
Le truc c’est que je suis une fille, voilà, il est là le problème, je suis une fille ET JE ME POSE BEAUCOUP TROP DE QUESTION
Lio, franchement, OUAI ça colle bien. OUAI c’est intense, OUAI j’ai envie de lui, maintenant tout de suite. J’ai envie de coucher avec lui. Et ça me fait chier AUTANT que ça me fait sourire.
Je sais pas quoi faire, je sais pas s’il est sincère, s’il s’en fou. Mais je sais juste que quand je suis avec lui, je suis bien, je sourie, je ne me lasse pas regarder son visage, et ses yeux, ses putains de yeux bleu.
Mais ce matin je lui ai fait peur, avec mes discours, mes discours de "On en est ou toi et moi..." "Est-ce que c’est seulement sexuel?"
BORDEL M
ARRÊTE
Parce qu’avec tout ça, tu vas vraiment le faire fuir.
Je gâche toujours tout

Voilà, c’était le moment "J’en ai marre de la vie, j’en ai marre de moi et de mes réactions."

]]>
2015-09-02T21:32:13+02:00
http://onlythisgame.journalintime.com/La-fougue-du-debut La fougue du début J'aurai jamais pensé. Jamais pensé ressentir ça aussi rapidement après l'épisode Blédi. Lio sait tellement y faire, il sait me faire vibrer, il sait me rendre accro. Il est là, toujours présent, dans ma tête, dans mon ventre, dans mes tripes. En si peu de temps il a tout changé en moi, ma façon d'être, le regard que j'ai sur moi. "Tu es belle crois moi Ses mots raisonnent dans ma tête "Tu n'as pas à manquer de confiance en toi" Il me regarde avec des yeux de fou, le genre de regard "Je tombe amoureux, j'ai envie de toi" C'est vachement intense, genre vraiment beaucoup, on se J’aurai jamais pensé. Jamais pensé ressentir ça aussi rapidement après l’épisode Blédi.
Lio sait tellement y faire, il sait me faire vibrer, il sait me rendre accro. Il est là, toujours présent, dans ma tête, dans mon ventre, dans mes tripes. En si peu de temps il a tout changé en moi, ma façon d’être, le regard que j’ai sur moi.
"Tu es belle crois moi
Ses mots raisonnent dans ma tête "Tu n’as pas à manquer de confiance en toi"
Il me regarde avec des yeux de fou, le genre de regard "Je tombe amoureux, j’ai envie de toi"
C’est vachement intense, genre vraiment beaucoup, on se voit, et c’est la fougue du début...
Il me fait découvrir des trucs qu’encore jamais je n’avais ressentis.
Samedi soir, j’étais chez papa, dans la maison, pour le dernier week-end, la-bas, on devait pas se voir -à la base- pendant 3jours. Et puis il m’a suffit d’un rêve, un rêve où il était là, avec moi, je lui en ai fait part et puis "Qu’est-ce que tu dis si ton rêve se réalise?"
19h30, il était là, devant moi.Je crois n’avoir jamais autant embrassé quelqu’un. Je sens encore sa langue contre la mienne. On a été se balader, dans un coin très tranquille du village, trop tranquille pour rester sage.
Ca a dérapé, il s’est retrouvé accroupis à me donner un putain d’orgasme comme jamais je n’en ai eu, mon premier quoi. Je sens encore mes ongle lui griffer le dos, mes mains lui tirer ses cheveux
Ses mots "J’ai trop envie de toi c’est dingue. T’es entrain de me rendre fou"
On a pas couché ensemble, je lui ai fait part de mes craintes, mais aussi de mes envies "Je me sens trop bien avec toi, c’est avec toi que je veux faire ma première fois"
Je l’ai fait jouïr, il a dit que c’était la première fois qu’on lui faisait ça (Qu’il jouissait sans pénétration quoi)
J’me suis sentis assez fière de moi.
Et puis je sens encore ses mains derrière mes talons aussi, parce que je menaçais de m’écrouler, poussé par l’orgasme, je sais pas vraiment si s’en était un, mais c’était vachement intense.
Je sais pas trop ce qu’il m’arrive, mais ça devient une drogue, je le voie, il part, je veux de suite le revoir. J’ai besoin de ma dose, de mon rail Lio. On a été faire un tour à la fête foraine, il y avait mon forain, celui dont je parle chaque mois d’aout, sauf que cette fois, je ne l’ai pas regardé, j’avais mon Lio, qui me tenait par les épaules, qui m’embrassait les cheveux des fois.
Ma conscience me prévient de faire attention, me rappelle tout ce que j’ai pu endurer. Avec Patou par exemple, sauf qu’ici c’est différent,Patou il en avait rien à foutre de mon bien être, Lio, il est toujours à me demander "ça va?Tu es bien?" et j’en passe.

Mais je repense à cette pulsion, à cette fougue, cette passion. Je prie pour que jamais elle ne cesse. Pour qu’on ai toujours ce regard.
Hahaha non mais non là, ça pu, M. qui tombe amoureuse.
J’ai envie de dire :
ENCORE

]]>
2015-08-31T12:17:49+02:00
http://onlythisgame.journalintime.com/Imprevue-derniere-minute Imprévue dernière minute J'ai un copain Un chéri Un mec Un petit ami Je sais pas comment l'appeler Et Ce n'est pas Blédi Je me sentais obligée de l'écrire, parce que ça m'est tombée dessus comme ça, genre sans me demander. Je parlais avec un garçon, on va l'appeler Lio, et donc, on se parlait, mais personnellement, à cause de Blédi, je n'avais aucune arrière pensée, mais vraiment aucune. Et puis de fil en aiguille, je ne cache pas qu'il commençait à me plaire, sauf que bon, il y avait Blédi, et je l'oubliais un peu, en quelque sorte... Et donc suite à la fin avec Blédi, je me suis laissée un peu J’ai un copain
Un chéri
Un mec
Un petit ami
Je sais pas comment l’appeler
Et
Ce n’est pas Blédi

Je me sentais obligée de l’écrire, parce que ça m’est tombée dessus comme ça, genre sans me demander.
Je parlais avec un garçon, on va l’appeler Lio, et donc, on se parlait, mais personnellement, à cause de Blédi, je n’avais aucune arrière pensée, mais vraiment aucune.
Et puis de fil en aiguille, je ne cache pas qu’il commençait à me plaire, sauf que bon, il y avait Blédi, et je l’oubliais un peu, en quelque sorte...
Et donc suite à la fin avec Blédi, je me suis laissée un peu plus aller avec Lio, on a beaucoup plus parlé, on s’est plus "livré" en quelque sorte.
Et hier on s’est vu. Je sais pas pourquoi j’ai hésité avant de venir l’écrire ici, peut-être parce que j’avais peur que ça casse la magie, où que j’avais peur que finalement, c’était comme avec Patou etc
Et quand on s’est vu, c’était, sans question, sans prise de tête, sans rien de tout ça, c’était juste parfait, juste… papillon dans le ventre, sourire jusqu’aux oreilles.
C’est con d’écrire ça, alors qu’il y a encore une semaine, j’étais en boucle sur Blédi.
Blédi est encore là, et Lio est là, je lui ai dis, Blédi fait encore partit de moi, et je crois qu’il fera toujours partit de moi.
Mais Lio, c’est..autre chose
On s’est embrassé, et j’ai bizarrement pas envie de rentrer dans les détails pour l’instant
Il m’a dit qu’il attendrait, pour ma première fois, que ça doit être magique, etc etc
Enfin bref, les violons j’ai envie de dire
Je reste un peu sur mes gardes pour l’instant on verra bien
Je l’ai revu aujourd’hui
Il vient me chercher en voiture, on va toujours à un petit village pas très loin de chez maman, on se pose, des fois on parle, des fois non.
Je voulais l’écrire, mais je sais pas, j’ai l’impression de trahir Blédi, c’est ridicule...
J’en ai marre de me prendre la tête, de me poser trop de question, hier soir en rentrant j’avais le sourire, comme je ne l’avais pas eu depuis.. longtemps.
Et maman, quand elle m’a vu, elle a dit : "T’es belle M. quand tu souries"
Et Lio, il me trouve jolie, pas "bonne", du moins si je pense mais il le dit pas, contrairement à Patou, qui me sortait naturellement qu’il adorait mes fesses.
Lio, c’est ma bouille, mes yeux
Je m’emporte clairement enfaite, çe fait qu’un jour au final, je crois même pas qu’on peut dire que c’est serieux, mais bon, au moins, c’est vraiment un nouveau commencement

J’ai coupé mes cheveux aussi, genre tout court, je les avais relativement long avant ça, et maintenant je me retrouve avec un carré.
Genre le GROS changement. Au fond de moi, j’en avais vraiment besoin.

Une nouvelle vie, la fac, vivre chez maman, Lio…

]]>
2015-08-26T22:52:03+02:00
http://onlythisgame.journalintime.com/Une-nouvelle-vie-sans-Bledi Une nouvelle vie sans Blédi Je commence à faire avec Plus de Bledi, plus de nouvelles, plus de sourire. Tout n'était peut-être qu'éphémère au final. C'est surement le début d'autre chose, d'une nouvelle aire. Quoi qu'il en soit, il ne cesse de me manquer, mais c'est comme si maintenant, je vivais avec "On oublie jamais rien on vie avec" Il ne se passe pas un jour, sans que je me demande s'il va bien, s'il est toujours aussi triste par rapport à sa petite soeur. Je me pose un tas de question mais je n'en parle plus. Je garde tout en moi. Si on en est là, c'est qu'il fallait que ça en arrive là. C'était le Je commence à faire avec
Plus de Bledi, plus de nouvelles, plus de sourire. Tout n’était peut-être qu’éphémère au final. C’est surement le début d’autre chose, d’une nouvelle aire.
Quoi qu’il en soit, il ne cesse de me manquer, mais c’est comme si maintenant, je vivais avec "On oublie jamais rien on vie avec"
Il ne se passe pas un jour, sans que je me demande s’il va bien, s’il est toujours aussi triste par rapport à sa petite soeur. Je me pose un tas de question mais je n’en parle plus. Je garde tout en moi. Si on en est là, c’est qu’il fallait que ça en arrive là. C’était le destin, irrévocable. Je me demande même si on va se revoir, rien que sur le campus. Je me demande si on va se reparler, où si on va s’ignorer.
C’est super difficile, de me dire que cette possibilité me traverse l’esprit. On a vécu tellement de chose tous les deux, c’est vrai qu’écrit ici, ça paraissait tellement… Peu
Mais ça a beaucoup compté pour moi. Son sourire c’était tout, ses petits gestes.
Mes écrits, depuis le début de l’année, étaient tournés autour de lui.
Alors à partir d’aujourd’hui, je voulais arrêter, définitivement, de parler de lui. De le citer. Je voulais passer à autre chose. Mais finalement, je crois qu’il est encore bien trop présent pour passer à autre chose.

J’aurai eu besoin de vacance, de vrai vacance, limite partir seule, sans personne, pour me ressourcer, avec le BAC, le divorce, l’accident, je crois que j’en aurai vraiment eu besoin.

]]>
2015-08-19T21:13:04+02:00
http://onlythisgame.journalintime.com/Changement Changement Je crois que le divorce m'a vraiment changé Je le ressens, je suis devenue... méchante J'ai l'impression de plus rien ressentir, genre je m'en fou de plus avoir d'ami, je m'en fou d'être toute seule, je m'en fou de grossir, je bouffe pour 10 en ce moment Mais le pire, c'est que ce soir, j'ai perdu maman, et je m'en fou On était à table, et moi j'étais pas au top, entre le déménagement ce matin et tout, j'étais pas trop de bonne humeur, du coup avec maman le ton a commencé à monter, et moi, depuis ce qu'elle a fait, je n'arrive plus à retrouver le respect que j'avais avant. Donc Je crois que le divorce m’a vraiment changé
Je le ressens, je suis devenue… méchante
J’ai l’impression de plus rien ressentir, genre je m’en fou de plus avoir d’ami, je m’en fou d’être toute seule, je m’en fou de grossir, je bouffe pour 10 en ce moment
Mais le pire, c’est que ce soir, j’ai perdu maman, et je m’en fou
On était à table, et moi j’étais pas au top, entre le déménagement ce matin et tout, j’étais pas trop de bonne humeur, du coup avec maman le ton a commencé à monter, et moi, depuis ce qu’elle a fait, je n’arrive plus à retrouver le respect que j’avais avant.
Donc le ton est monté, mais je veux dire c’était pas méchant, c’était une dispute comme il y en a souvent quoi...
Sauf que le connard s’en est mêlé
A dire que j’avais pas à parler comme ça, que ce n’était plus comme chez papa ici -là j’ai doucement ri parce qu’il ne connaît rien à ma vie, il ne sait pas tout ce que j’ai vécu la-bas, le ménage, la bouffe à faire, papa pas bien-
Et à dire que si ça me plaisait pas je pouvais retourner la-bas et j’en passe
Enfaite là j’étais tellement sur le cul, que je lui ai juste dit qu’il n’était pas mon père et qu’il n’avait rien à me dire
Je suis montée dans la chambre et j’ai pleuré
Le truc c’est que je crois que j’ai surtout pleuré parce que maman a laissé dire, parce qu’elle ne m’a pas défendu, ça m’a fait super mal, et puis c’était l’accumulation de toute la journée.
Donc après être montée, j’ai réfléchis et j’ai prit la décision de partir, de retourner chez papa à partir de demain, et une fois la maison vendu j’aviserai.
Mais il est hors de question que je remette les pieds ici. J’ai fait part de ma décision à ma mère, elle n’a même pas relevé, et ça me fait mal de l’avouer, mais je sais qu’elle s’en fou, elle voit la tranquillité.
Allongée sur mon lit à pleurer, j’espérais qu’une chose, c’est que maman monte, pour me faire un câlin où je sais pas
J’ai attendu 5 minutes, puis 10, 15 et rien...
Alors j’ai passé une bonne heure à regarder l’album photo du mariage de papa et maman
Quelques temps après, je voulais passer à la salle de bain, j’étais sur que c’était maman qui y était, j’ai ouvert la porte, et je suis tombée sur le connard à poil Putain
J’ai claqué la porte en criant qu’il aurait pu fermer la porte à clé.
Je me sens d’autant plus triste et énervée
C’est pas un endroit pour moi, je veux partir, tant pis si je dois couper les pont avec maman, enfaite je pense qu’on est dans un point de non retour, trop de choses ont eu lieu, on ne peut plus recoller les morceaux, il est trop tard.

]]>
2015-08-11T23:09:00+02:00